06 03 18 04 80 contact@collegeyoga.fr

 Yoga-Sutra

Je suis heureuse de vous offrir ces quelques mots et de partager avec vous ma passion pour le yoga bien sûr, mais aussi pour ce texte universel, magnifique, qui nourrit chaque jour tant ma pratique que mon enseignement.

Le yoga-sutra de Patanjali est un texte ouvert, qui nous invite à nous interroger sur nous-même, sur la vie… Ce n’est pas un texte basé sur un savoir “scientifique“, “extérieur“ ; il ne nous demande pas de croire aveuglément à un dogme, mais nous indique une voie à suivre pour nous déconditionner de nos habitudes, nous libérer de nos prisons conscientes et inconscientes, et nous invite à expérimenter par nous-même ce chemin de transformation ou plutôt de révélation, de mise en lumière de notre réalité profonde, enfouie au coeur de notre Etre. C’est un fil  (sutra) conducteur pour guider l’être humain qui se sent prêt ( le 1er mot des  yogasutra est  atha, maintenant) à expérimenter à travers une pratique corporelle un moyen pour percevoir sa plénitude d’être et sa joie de vivre…

J’aime à croire que le bonheur ne se pense pas, qu’il se bâtit au quotidien tel une demeure, et qu’ainsi l’homme devient l’artisan de son bonheur. Façonner notre demeure, pour que notre corps devienne l’écrin de cette joie imprenable, non soumise aux vissicitudes de la vie, intemporelle…

Respirer la joie de vivre … C’est peut-être cela le yoga… Notre pratique n’est pas une fuite du réel.  Au contraire, le yoga doit nous permettre de vivre pleinement, consciemment, dans la joie ce qui nous est donné à vivre… et non pas refuser cette réalité de l’instant, dans l’espoir d’une vie meilleure, plus tard. “L’éternité est contenue dans l’ici et maintenant“ disait Taisen Deshimaru. Il faut aimer la vie telle qu’elle est et dans l’instant: c’est celà le cadeau, le Présent de la vie…

Cela me rappelle une phrase de Swami Prajnanpad à laquelle je pense souvent: “Toute action qui ne nous procure pas de joie est nocive.“ Et que nous pourrions compléter par cette pensée de Rabindranath Tagore :

 » Je dormais et je rêvais que la vie n’était que joie.

Je m’éveillais et je vis que la vie n’était que service.

Je servis et je compris que le service est joie. “

L’être humain est incarné ; il n’est pas que “pur esprit”. Mystère de la vie, Mystère de l’incarnation… Si l’homme est incarné, ce n’est pas un hasard. Ou alors il s’agit du fameux hasard dont Albert Einstein disait qu’il est le nom que prend Dieu quand il veut rester anonyme….

Le corps… C’est notre lieu privilégié d’apprentissage, de transformation, mais c’est aussi le lieu où s’expriment nos paradoxes, nos angoisses… C’est notre champ d’expériences, l’empreinte de notre histoire…

Par  la pratique du yoga et du prânâyâma

notre corps devient instrument de spiritualité.

Aimer la vie telle qu’elle nous est donnée à vivre et pas telle que notre mental ou notre égo l’imagine. Il est facile d’aimer la vie, quand tout va bien …

Mais cela devient une discipline et même un art, quand il s’agit d’aimer la vie, dans des périodes où tout semble s’effondrer, où l’on ne comprend plus le sens de la vie, ou on se sent englouti par ses déferlantes… Et pourtant… On ne peut pas changer la réalité, mais on peut changer notre façon de la voir et de la vivre. Accepter pleinement ce qui nous dépasse, ce que l’on ne comprend pas, ce que notre mental ou notre égo refuse et qui pourtant est, voilà le chemin de vie que nous propose le yoga.

Dans cette période, où tout semble être incertain, hypothétique, et parfois même incompréhensible et inacceptacle, où toutes nos certitudes sont ébranlées, où notre vulnérabilité est au cœur de notre quotidien, choisissons le chemin où le courage devient force d’âme, et ouvrons-nous à la Vie dans sa multiplicité, découvrons les promesses cachées dans notre faillibilité et accueillons cette source de paix qui est en nous, posons-nous dans le cœur (Sraddha) et laissons la joie de vivre nous nourrir au fil des jours…

A bientôt, dans la joie du partage et l’expérience de la pratique du yoga.

Evelyne

 

Bibliographie: Yoga Sutras de Patanjali 

Editions Spiritualité vivantes – Albin Michel N° 89

 

 

 

 

 

Share This